pexels-rdne-stock-project-6806746

Comment attirer l’amour sans confiance en soi

Il  n’est pas rare que l’on me parle de vide, ce sont  les femmes qui m’en font part le plus souvent, tout en m’expliquant pourtant qu’elles sont très actives ou très occupées.

Mais qu’est ce que ce vide si ce n’est un plein de quelque chose que nous ne savons pas définir. Il est bien souvent la conséquence d’un manque de lien affectif qui se tisse dans l’enfance.

Lorsqu’un enfant ressent l’absence d’amour de ses parents il va grandir dans un univers de vide affectif. Cette insécurité affective qu’il va intégrer dans l’enfance va le poursuivre dans sa vie d’adulte qu’il n’aura de cesse de vouloir remplir (par des addictions et/ou une hyper activité, drogue, boulimie, voire psychoses diverses & toc) car c’est bien connu la nature à horreur du vide.

Le manque d'amour entraine des relations de dépendance

De même, le manque d’amour entraine  des relations de dépendance affective le plus souvent chaque séparation et/ou rupture étant un déchirement supplémentaire qui se joue et se rejoue à l’infini entrainant perpétuellement culpabilité, humiliation et finalement le retour de ce grand vide en soi. 

Le paradoxe, qui n’en est pas vraiment un, étant la recherche d’une relation sécurisante et attachante, en somme d’un idéal jamais atteignable en l’état, car jamais complètement rassurant et jamais sécurisant comme il se faudrait.

Votre conjoint ne peut remplir ce vide permanent sans s'user irrémédiablement

Il y a un tel gouffre à combler que le partenaire a beau chercher à donner, ce n’est jamais suffisant ou perçu comme tel.

Dans cette configuration un rituel de magie blanche qui est une magie de lumière va redynamiser et renforcer le mieux être physique et mental pour tendre vers un bien être que vous pourrez partager dans une relation de couple équilibrée.

Ce sont vos peurs qui alimentent ce vide en vous

Comprendre le vide au fond de soi, c’est d’abord accepter son impuissance à le remplir, admettre que ce sont nos peurs qui alimentent ce vide, et constater ainsi que l’on passe allègrement d’un sentiment de solitude à celui de l’isolement, car nous avons peur de nous-mêmes, peur des autres qui nous blessent, peur du monde etc.

Il est ensuite possible de chercher à faire le vide en soi pour se remplir de nouvelles émotions plus positives (la joie, la reconnaissance de soi-même, le plaisir, l’amitié, voire l’amour qui contient toutes ces émotions).

Cela demande beaucoup d’énergie de se confronter à ses peurs, à ses manques, à ses doutes mais les accepter, les comprendre, les intégrer et les verbaliser permet de les évacuer et de s’en libérer peu à peu.

il n y a pas d'amour sans confiance en soi et en l'autre.

Définir le vide en soi, ce sentiment de vacuité, c’est déjà décrypter en soi une crise existentielle majeure, elle est très courante dans nos sociétés modernes « individualistes », car il y a à la fois une crise de reconnaissance de son propre ego, lequel n’est généralement pas accepté, mais aussi une crise relationnelle face à l’autre à ce TOI qui n’est pas MOI.

 Dans le cadre du couple (NOUS) ou d’une relation amoureuse, cette crise se traduit par l’extrême difficulté à donner sa confiance alors que la personne n’a déjà pas confiance en elle à cause du manque de reconnaissance qu’elle se porte à elle-même.

Un MOI fort génère un NOUS heureux

Alors, il faut bien définir ses besoins et les mettre en application afin de mesurer un mieux être jusqu’à la découverte de son bien-être personnel et intérieur, il est ainsi possible de se remplir par et pour vous-mêmes sans attendre d’un autre qu’il vienne combler votre sentiment de solitude.

Mais ce n’est pas si simple de se construire seul(e) sans les autres et il est évidemment impossible de se suffire à soi-même si l’on veut vivre en couple, ce serait alors une vie complètement autistique fondée sur le non-partage et sur le « MOI d’abord »

Les hommes et les femmes qui se sentent « vides en eux » doivent effectivement découvrir l’autonomie en apprenant à se valoriser et à s’aimer pour être en capacité à recevoir, à oser de nouvelles expériences, à cesser de vouloir remplir la vie des autres pour exister, à refuser aussi une fusion conjugale qui les perdraient l’un dans l’autre.

Pour se séparer il ne faut pas avoir peur de se perdre

La définition même de cet « alter-ego » qui sait soutenir, être à côté de soi sans intrusion, comprendre sans prendre, c’est celui ou celle qui aime.

Lorsque hommes et femmes se rencontrent il savent d’instinct si cet « alter-ego » sera celui ou celle pour former un couple où l’ego de chacun sera à sa place pour le bien de l’autre et de son évolution, pour chasser le terrible vide de l’existence, pour finalement « être comblé » par soi et par l’autre, se redécouvrir « pleinement » soi-même.

C'est l'enfant que nous avons été qui manque d'amour

Mais vous l’aurez compris, l’enfant que nous avons été qui a manqué d’assurance et d’amour est celui qui souffre dans notre vie d’adulte, c’est en le rassurant que nous pourrons laisser émerger l’adulte qui sommeille en nous.

Il faut savoir donner un peu de soi pour recevoir cette douceur rassurante, cette aide subtile au quotidien, ce soutien qui sait rester invisible.

Etude Gratuite

Votre conjoint s'éloigne et vous craignez une rupture imminente.

Vous trouverez de nombreux articles  sur l’amour et la magie ici

Partagez

Pour obtenir une étude gratuite :

ou bien remplissez le formulaire suivant

Articles similaires